Vie quotidienne

EXPOSITION – "Union(s) Européennes, Ambassadeurs de l’Europe de demain"

En cette année particulière qui célèbre à la fois les 60 ans du Traité de Rome et les 30 ans du programme Erasmus, le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères a voulu rendre hommage à l’Union Européenne. Lui donner un visage humain. Pour l’occasion l’exposition « Union(s) Européennes, Ambassadeurs de l’Europe de demain » inaugurée par Nathalie Loiseau, ministre chargée des Affaires européenne, a donc pris forme en plein cœur de la station Montparnasse à Paris.

L’Europe ce n’est pas qu’une nébuleuse un peu obscure, prenant des décisions dont on ne mesure pas tout le temps tous les enjeux. C’est avant tout une réalité très concrète, et c’est ce que le ministère de l’Europe a voulu montrer. Jean-Yves le Drian explique que le but était de « mettre en valeur cette Europe vivante, cette Europe à visage humain, faite de liens noués par-delà les frontières ». Quoi de mieux alors que de consacrer cette exposition aux nombreuses familles nées du programme Erasmus ?

Une conscience européenne

À travers une fresque impressionnante aux dimensions qui le sont tout autant, puisque qu’elle est longue de 135 mètres de long, 22 familles binationales sont représentées. En plein cœur du métro parisien, dans les couloirs de correspondances de la station Montparnasse, entre les lignes 6, 12 et 13, les voyageurs pourront donc prendre l’entière mesure de toute la diversité qu’abrite l’Europe. 

Capturés par Frédéric de La Mure, photographe au Quai d’Orsay depuis 32 ans, tous ces portraits, ces moments de vies partagés partout à travers le continent montrent comment chaque membre du couple a su rester très « attaché à la culture de son pays d’origine tout en s’appropriant une grande partie de celle de son conjoint ».

Tous ces couples, devenus aujourd’hui des familles sont aussi devenus de vrais « militants de la cause européenne, particulièrement en cette période difficile ».

Les enfants nés de ces unions, ceux que l’on appelle les « bébés Erasmus » seraient même plus d’un million aujourd’hui ! À propos de ces bébés européens, Helmuth et Véronique, confient qu’ils « sont autant de bébés baignés dans plusieurs cultures qui sauront faire la liaison, qui sauront vraiment concrétiser l’Union Européenne ».
Stian et Magalie, ajoutent que « bien sûr le million de bébés Erasmus c’est incroyable, c’est énorme. Ils deviennent des ambassadeurs de l’Europe ».
« C’est fou de se dire que ce bébé est peut-être né grâce à l’idée de certaines personnes qui ont voulu créer cet espace d’échange entre étudiants. Finalement Gaspard vient de cette volonté de faire découvrir aux Européens d’autres cultures européennes. » concluent Alexandre et Blanche. 

Une exposition à contempler tout l’été !

Ayant débuté le 6 juillet dernier, l’exposition pourra être observée jusqu’à la fin du mois d’août.

Ce n’est sans doute pas un hasard si ce sont les couloirs de Montparnasse qui ont été choisis pour accueillir cette gigantesque fresque européenne.

Alors que le réseau RATP est un lieu de passage transportant près de 12 millions de voyageurs par jour, c’est également un lieu où se mêlent des personnes de toutes origines, venues d’une multitude d’endroits à travers le monde.

On estime que le couloir où est exposée la fresque voit défiler 40% des voyageurs de la station Montparnasse…Vous serez donc sans doute nombreux cet été à passer devant, à observer toutes ces photos de familles, et lire les nombreuses anecdotes écrites à leur sujet.

Noémie Choimet (www.lepetitjournal.com) mercredi 12 juillet 2017.

©Crédit photo : B.Chapiron / MEAE 

 
Expat 

ÎLE-DE-FRANCE – Ouverture de 3 lycées internationaux

Jusqu’à l’année dernière l’Ile-de-France ne bénéficiait que d’un seul lycée international public. Mais la région semble aujourd’hui déterminée à remédier à cette situation, souhaitant devenir attirer de plus en plus de talents venus de l’étranger. Il est prévu que 3 nouveaux établissements internationaux publics voient le jour prochainement. Le premier devrait d’ailleurs ouvrir ses portes pour la rentrée 2018.

FRANCE RETOUR ACCUEIL – "Ne restez pas seul !"

Vous rentrez en France ? Heureux ou inquiets ? Tout va bien se passer. Françoise et Christine, bénévoles investies au sein de France Retour Accueil, nous parlent des challenges du retour et de la richesse des liens qu’elles ont pu recréer grâce aux…
Une internationale

DON'T GO TO ALGERIA – Tolt : "J’ai envie de découvrir les pays qui souffrent des préjugés"

Benjamin Martinie, alias "Tolt". Un an après avoir connu un franc succès avec sa vidéo « Don’t go to Iran » qui efface tous les stéréotypes entendus sur la République islamique, Benjamin Martinie, alias Tolt, revient avec une nouvelle vidéo, cette fois sur l’Algérie, tout en gardant le même concept. Le principe est simple, « Tolt » part deux semaines dans le pays en question, et y découvre sa culture et son peuple.
Actu internationale
Expat
Expat - Emploi

COACHING – L’effet miroir de mes parents

Chaque fois que ses parents viennent lui rendre visite à New-York, Bertrand a comme l’impression de se regarder dans « un miroir déformant ». Il ne se sent pas à l’aise en leur présence, culpabilise et a la désagréable impression d’être un fils indigne… Alors qu’il croyait qu’en fuyant la France il résoudrait son problème, il réalise en fait qu’il doit avant tout se faire face à lui-même. 
Expat - Politique

GESTION DE CRISE – Les consuls face à l’exceptionnel

Peu importe l’endroit ou le pays dans lequel vous pouvez vous trouver dans le monde : en situation de crise, la France par le biais de ses consuls protège ses concitoyens. Cette année, 89 consuls et consuls généraux exercent leurs missions à travers le monde. Mais attention, ils ne doivent pas être confondus avec les ambassadeurs… Petit tour d’horizon de leurs missions et des actions qu’ils peuvent mener en cas de crise. 

TRIBUNE - La marginalisation des Français de l'étranger est En Marche

"Make French People abroad great again !Je me permets d'interpeller officiellement les 10 députés de la République En MARCHE à l'étranger. Dans le discours du President de la Republique à Versailles, comme dans le discours de politique générale du Premier Ministre on ne trouve aucune mention aux Français de l'étranger". Une tribune de Boris Faure, Conseiller consulaire des Français de Belgique
Magazine